TER Parmi les 400 manifestants présents ce 11 octobre dans les rues de Cahors, j'ai rencontré des cheminots CGT qui m'ont interpellé sur les nouvelles grilles horaires de circulation des trains qui entreront en vigueur le 11 décembre 2011. Ils m'ont fait part d'une modification passée jusque là inaperçue mais qui pourrait sérieusement compliquer la vie des usagers du rail. En effet, le TER au départ de Cahors à 17h30 qui dessert les gares de Gourdon (17h59), Souillac (18h34) et terminus Brive (18h57) serait supprimé. Les voyageurs à destination de ces trois gares devraient alors patienter pour prendre le TEOZ de 17h58 qui s'arrêtera dans ces trois gares. Mais il y aura un problème majeur pour les voyageurs disposant d'abonnements de travail. Ce sont des salariés travaillant à Cahors et habitant Gourdon ou Souillac qui utilisent le train matin et soir comme moyen de déplacement. L'abonnement travail, qui leur permet de bénéficier d'un tarif préférentiel, n'est utilisable que dans les trains régionaux (TER). Ce titre de transport, sauf éventuelles dérogations, interdit dans les mêmes conditions, l'accès au TEOZ. Cela veut dire que les nombreux bénéficiaires des abonnements travail entre Brive et Cahors seraient contraints à une longue attente pour rentrer le soir chez eux puisque, ne pouvant utiliser le TEOZ de 17h58, ils devraient attendre le prochain TER au départ de Cahors à 19h09 avec arrêt à Gourdon (19h35), à Souillac (19h51) et terminus Brive à 20h16. Autant dire que cette perspective n'est pas acceptable et qu'il y a urgence à trouver une solution qui ne pénalise pas ceux qui choisissent le train plutôt que la voiture pour aller travailler.